HEC, l’ESCP-EAP et Advancia créent une chaire de recherche en entrepreneuriat

Vendredi 15 décembre 2006, par Alexandre // Actualité

Trois écoles de la CCIP - HEC, ESCP-EAP et Advancia - créent ensemble une chaire de recherche en entrepreneuriat, a annoncé la chambre de commerce et d’industrie de Paris, mercredi 13 décembre 2006 à l’occasion de ses "rencontres de l’entrepreneuriat". "Parmi les missions de la CCIP, figure l’encouragement au développement économique et donc l’encouragement à la transmission, à la reprise et à la création d’entreprises. La chambre de commerce et d’industrie de Paris sait former, informer, accueillir et accompagner sur ces questions mais il fallait qu’elle se dote aussi d’un outil de production de connaissances", affirme François-Xavier Cornu, directeur général adjoint de la CCIP en charge de l’enseignement et de la formation. La chaire est financée par la chambre de commerce à hauteur de 250 000 euros par an pendant trois ans.

La chaire doit devenir "un pôle d’excellence" et se donne l’objectif de publier les résultats de ses travaux "dans les meilleures revues académiques nationales et internationales". "La CCIP souhaite que l’entrepreneuriat soit reconnu comme un champ disciplinaire à part entière, comme c’est déjà le cas outre-atlantique", indique François-Xavier Cornu.

VERS UNE CHAIRE D’ENTREPRISE

Cette chaire académique a également vocation à devenir une chaire d’entreprise. Pour la CCIP, les travaux de recherche en entrepreneuriat peuvent "trouver de très nombreuses applications en entreprise et répondre aux attentes et besoins des futurs entrepreneurs". La CCIP souhaite en outre que les travaux de la chaire aient des répercussions à la fois sur les enseignements des écoles et sur les actions de terrain menées par la CCIP sur la création d’entreprises.

La chaire entrepreneuriat sera animée par trois directeurs scientifiques : Maria Bonnafous-Boucher, professeur déléguée à la recherche à Advancia, Jacqueline Fendt, professeur à l’ESCP-EAP responsable de la fondation ESCP-EAP et Michel Santi, professeur à HEC. 33 enseignants-chercheurs des trois écoles y travailleront. L’épistémologie entrepreneuriale, la problématique du "skalling" (croissance exponentielle), l’esprit d’entreprise et la prise de risque, l’essaimage, et la question du genre seront les cinq thèmes phares de la chaire.

Il s’agit de la première chaire créée entre plusieurs écoles de la chambre de commerce et d’industrie de Paris. D’autres pourraient voir le jour, selon François-Xavier Cornu. "Cela marque notre volonté de montrer que le système de formation de la CCIP forme un tout global et cohérent."

Répondre à cet article