Fondation EM Lyon : une formation pour les lauréats du concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes

Vendredi 14 décembre 2007, par Laurent // Actualité

La fondation EM Lyon "entrepreneur pour le monde" propose une formation de sensibilisation à la création d’entreprise innovante destinée aux lauréats du concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes organisé par le ministère en charge de la Recherche. "Avec 9 ans de recul sur ce concours, le ministère s’est rendu compte que les premiers lauréats avaient bien créé des entreprises qui durent, mais avec un bémol : aucune ne devient leader en Europe, alors même qu’elles ont la technologie pour", explique Gilles Copin, délégué général de la fondation EM Lyon. "Nous avons alors eu l’idée d’offrir aux meilleurs lauréats une formation pour les aider à émerger." Avec les lauréats de la 9ème édition, un premier test grandeur nature est en cours. "Le ministère a trouvé l’idée bonne et, si tout se passe bien, on verra ce qu’on peut faire ensemble pour la suite." Le ministère vient de lancer la 10ème édition du concours : les dossiers sont à déposer avant le 31 janvier 2008.

"Nous offrons à 15 lauréats 2007 de la catégorie ’créateurs’ et à 15 autres de la catégorie ’émergents’, une semaine de formation à EM Lyon. Les 15 de la catégorie ’créateurs’, qui sont les plus avancés dans leur projet, iront également une semaine chez notre partenaire Babson (Boston), début 2008", précise Gilles Copin. La semaine lyonnaise, qui a débuté le 10 décembre, s’achève : "Nous allons procéder aux premières évaluations. D’ores et déjà, nous sentons que le jeu en valait la chandelle. D’une part, nous sommes sur des technologies leaders : c’est du très haut niveau. D’autre part, les lauréats sont très demandeurs : ils disent qu’ils n’avaient jamais entendu ce qu’on leur a dit cette semaine !"

"MISSION DE SENSIBILISATION"

Ces journées de formation, qui se composent d’un ensemble de cours, de tables rondes et de rencontres, permettant le témoignage tant d’anciens créateurs que d’experts, ont "pour seule ambition une mission de sensibilisation". "Pour ceux qui veulent aller plus loin, on peut leur donner des pistes ensuite", souligne le délégué général de la fondation EM Lyon. "Certains de nos confrères pensaient qu’il n’était pas possible d’apporter une formation dans ce laps de temps. Or, en une journée consacrée à la finance, les chercheurs lauréats, qu’ils soient issus des sciences de la vie, des nanotechnologies, de bio-santé, etc., ont compris les mécanismes. Et surtout, ils ont pris conscience de leurs plus ou moins grandes lacunes", affirme Gilles Copin. À terme, il n’exclut pas que ce projet puisse concerner d’autres écoles : "C’est un chantier ouvert."

Ce "test" en grandeur réelle a été entièrement financé par la fondation de l’École et par trois grands partenaires : le Grand-Lyon , l’Aderly et la firme Fiducial.

Gilles Copin a été membre du jury régional du concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes depuis ses débuts et est membre du jury national depuis cette année. Il est également membre du conseil d’administration d’Oseo Innovation, organisateur du concours pour le compte du ministère de la Recherche. L’EM Lyon est, par le biais de sa fondation, "partenaire du concours pour la première fois".

Répondre à cet article